31 mai – Premier jour de la neuvaine de Pentecôte

Les charismes en général

Chant à l’Esprit :

Parole de Dieu :
« Les dons de la grâce sont variés, mais c’est le même Esprit.
Les services sont variés, mais c’est le même Seigneur.
Les activités sont variées, mais c’est le même Dieu qui agit en tout et en tous.
À chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien.
À celui-ci est donnée, par l’Esprit, une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; un autre reçoit, dans le même Esprit, un don de foi ; un autre encore, dans l’unique Esprit, des dons de guérison ; à un autre est donné d’opérer des miracles, à un autre de prophétiser, à un autre de discerner les inspirations ; à l’un, de parler diverses langues mystérieuses ; à l’autre, de les interpréter.
Mais celui qui agit en tout cela, c’est l’unique et même Esprit : il distribue ses dons, comme il le veut, à chacun en particulier. »
1 Corinthiens 12, 4-11.

Méditation : (Libre. Ci-dessous courte proposition)

Entrée en matière : vous avez dit « charismes » ? (Rm 12, 4-12)
Que nous a donc laissé Jésus, lorsque l’Ascension nous l’a « enlevé » ? La réponse aisée peut s’exprimer en trois « P » : Jésus nous a laissé sa PAROLE, tout ce qu’il nous a dit, et le Verbe qu’il est ; Jésus nous a laissé sa PAIX, car il demeure avec nous tous les jours ; enfin il nous a laissé son PARACLET – cet Avocat Défenseur ou Esprit Consolateur. Dans le Nouveau Testament, courant est le vocabulaire de la grâce (charis), de la joie (chara), de l’Eucharistie (eucharistia) ; il est aussi question des « charismes » (charisma à 17 reprises), très particulièrement dans les lettres de Paul. La neuvaine de cette année nous invite à nous montrer attentifs à cette série de charismes.
En général, il s’agit de dons spirituels gratuits, offerts par Dieu pour le bien des communautés ecclésiales ; voici ce qu’écrit brièvement Pierre : « Ce que chacun a reçu comme don de la grâce, mettez-le au service des autres » (1 P 4, 10).
Dans un sens plus précis, il est question d’un don gratuit attribué à tel croyant, pour lui permettre d’accomplir – dans l’Esprit Paraclet – des actions adaptées au bien de telle communauté. On comprend vite qu’il n’est guère possible d’établir une liste exhaustive de tels charismes, car ces dons ne désignent pas des fonctions bien cataloguées. L’insistance de Paul porte clairement sur le fait que nous avons reçu chacun des dons différents, selon la grâce qui nous est donnée personnellement, toujours pour le bien de tous et toutes.
La grande lettre de Paul aux Romains, ce « traité de la grâce » qui nous vient par le Christ, nous fait voir cette vie des croyants à l’oeuvre ; relisons le début du chapitre 12.
– D’une part, la diversité des dons dans le Corps du Christ est comparée aux membres d’un corps humain : tous les membres n’ont pas la même fonction, bien sûr. Les charismes sont aussi très différents, et Paul évoque une série de six ou sept de ces charismes (Rm 12, 4-8), dont nous aurons à reparler cette semaine !
– D’autre part, dans le souci des multiples expressions de l’amour fraternel, Paul donne quelques éléments de sagesse éthique, en nous invitant à « rester dans la ferveur de l’Esprit » et à « être assidus à la prière » (Rm 12, 9-12). Voilà une utile insistance pour cette neuvaine de Pentecôte, où la grâce de Dieu nous accompagnera dans nos diverses situations de vie. Nous avons à retenir qu’il n’y a aucune rivalité entre les multiples charismes, tous au service du Corps du Christ en croissance.

« La parabole des couleurs et de l’arc-en-ciel »
Un beau jour, toutes les couleurs se sont mises à se disputer, car chacune prétendait qu’elle était la plus belle, la préférée et la plus importante ! Les couleurs se vantaient à haute voix, chacune bien convaincue d’être la meilleure. Comme le bruit de cette querelle s’enflait de plus en plus, un éclair apparut dans le ciel, avec le roulement du tonnerre – et la pluie tomba à torrents ! Effrayées, toutes les couleurs se sont rapprochées les unes près des autres, pour chercher un abri. Et la pluie prit alors la parole : Créatures stupides qui vous battez entre vous, chacune essayant de dominer les autres ! Ne savez-vous pas que vous êtes toutes faites uniques et différentes ? Dieu aime chacune de vous et Il a besoin de vous toutes ! Tenez-vous par la main : Dieu va vous étendre, à travers le ciel, en un magnifique « arc-en-ciel ». C’est que Dieu vous aime toutes ; vous pouvez vivre ensemble dans la paix – comme un signe d’espérance pour demain !

Source : Livret 2019 renouveau.bediocese de Namur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :