Défi n°18 – Le Saint Chrême et la messe chrismale

La version pdf de ce défi est disponible ici.

Même si les confirmations ont été reportées à la rentrée prochaine (septembre/octobre 2020), nous te proposons quand-même d’en découvrir un peu plus sur une certaine huile appelée le Saint Chrême 😊

Le mot « Huile » vient du terme latin « oleum » qui vient lui-même du grec « élaion » qui désigne l’huile extraite des olives. L’huile, en général, est un produit naturel bien connu. Elle nourrit et elle guérit, elle assouplit et elle crée de la lumière. Elle peut être parfumée et répand alors une agréable odeur. L’huile fait également référence à un remède, un fortifiant, un parfum, une nourriture ou un éclairage.

Dans la tradition judéo-chrétienne, le roi était oint d’huile pour asseoir sa royauté : par exemple, les rois Saül et David ont tous deux été oints par Samuel. L’onction d’huile symbolisait ainsi la consécration d’un être par Dieu, en vue de la royauté, du sacerdoce ou de la mission prophétique. Jésus lui-même a reçu cette onction lors de son baptême « Il a été oint de l’Esprit Saint et de puissance » (Ac 10, 38).

Trois sortes d’huile sainte sont utilisées dans la liturgie chrétienne :

  • l’huile des catéchumènes (oleum catechumenorumou encore oleum sanctum ) ;
  • l’huile des infirmes ou des malades (oleum infirmorum ) ;
  • le saint chrême (sanctum chrisma ), pour l’onction lors du baptême, de la confirmation, et de l’ordination (des prêtres, qui eux reçoivent cette onction dans leurs mains).

Venons-en à présent à l’huile qui te concerne plus directement, et qui est dénommée le Saint Chrême. C’est une huile parfumée (mélange d’essences de rose, bergamote, géranium et cannelle) qui est consacrée (avec les autres huiles citées plus haut), lors de la semaine sainte – durant la Messe Chrismale (**). En Brabant wallon c’est Monseigneur Josef de Kezel (cardinal et archevêque de l’archidiocèse de Malines-Bruxelles), accompagné de notre Évêque auxiliaire, Monseigneur Jean Luc Hudsyn, qui bénit ces huiles.

Note : cette année par suite du confinement général qui a été prolongé jusqu’au 19 avril, au moins, cette célébration (Messe chrismale) n’aura pas lieu le mercredi de la semaine sainte, comme toutes les autres années et sera reportée à une date ultérieure, une fois le confinement terminé.

Durant la consécration du Saint Chrême, Monseigneur Josef de Kezel effectue un geste particulier : il SOUFFLE sur le Saint Chrême. Ce même geste, Jésus l’a accompli aussi quand il donne l’Esprit Saint à ses disciples en leur apparaissant après sa Résurrection. Pour en savoir plus, tu peux lire le passage d’évangile suivant : Jean 20, 22.

Le jour de ta confirmation, l’évêque (ou son représentant) imposera ses mains sur l’ensemble du groupe (les prêtres présents l’accompagneront dans ce geste) et l’évêque marquera chaque jeune (sur le front) du signe de la croix, avec le Saint Chrême. Par le signe de l’onction, Dieu va pénétrer ta vie entière ; c’est comme un geste de tendresse de la part de Dieu. Dieu fait pénétrer en chaque confirmand le message de l’Évangile, qui suscitera dans ton cœur la FOI dans la Parole de vérité. Comme les apôtres à la Pentecôte, cette onction instruit chaque jeune en toutes choses. Si tu veux en découvrir plus sur les effets du l’huile et de l’Esprit que tu vas recevoir, tu peux suivre ce lien.

Chaque sacrement propose un geste accompagné d’une parole qui révèle l’amour donné par Dieu en Jésus. Pour la confirmation, il s’agit de l’onction d’huile avec la parole : « Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu »

(**) La messe chrismale, du grec χρίσμα / khrísma qui veut dire huile ou onction, est la cérémonie au cours de laquelle l’évêque consacre les huiles saintes, dont le saint chrême. Ces huiles serviront dès le jour de Pâques, puis tout au long de l’année. C’est aussi durant cette messe qui manifeste l’unité de toute l’Église diocésaine autour de son évêque, que les prêtres (et les diacres) renouvellent leurs promesses sacerdotales.

Sources : Wikipedia et documents canevas retraite


Et toi dans ta vie ?

  • Pourquoi demandes-tu à recevoir le sacrement de la confirmation ?
  • L’évêque met de l’huile sur ton front. Qu’est-ce que cela veut dire pour toi ?
  • Est-ce que tu crois que l’Esprit t’est donné pour que ta vie ressemble à celle de Jésus ?
  • Les gens que tu rencontres peuvent-ils reconnaître qu’il fait bon vivre avec toi et que tu répands la bonne odeur du Christ ?

Si tu le veux, pour nous envoyer ta réponse (ou une partie de celle-ci), tu peux dessiner une belle lampe à huile, et y inscrire tout autour tes réponses.


Place au défi !

  • Réaliser le jeu « mots cachés » en suivant ce lien, et tu trouveras ensuite les réponses ici.
  • Choisir ta chanson préférée et réécrire les paroles en t’inspirant du thème suivant : Pâques arrive, Jésus est ressuscité 

Rends-toi sur cette page pour avoir accès à la liste des défis.


Terminons par une prière

Aujourd’hui, en cette veille de Pâques, nous te proposons deux Psaumes, qui font partie des lectures de la veillée pascale :

Psaume 30

Refrain : Ô Père, en tes mains je remets mon esprit

En toi, Seigneur, j’ai mon refuge ; garde-moi d’être humilié pour toujours.
En tes mains je remets mon esprit ; tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité   R/

      Je suis la risée de mes adversaires et même de mes voisins ;
Je fais peur à mes mais, s’ils me voient dans la rue, ils me fuient  R/

Moi, je suis sûr de toi, Seigneur, je dis « tu es mon Dieu ! »
Mes jours sont dans ta main : délivre-moi des mains hostiles qui s’acharnent.   R/

      Sur ton serviteur, que s’illumine ta face ; sauve-moi par ton amour.
Soyez forts, prenez courage, vous tous qui espérez le Seigneur   R/

Psaume 41

Refrain : Comme un cerf assoiffé cherche l’eau vive,
Ainsi mon âme te cherche, toi, mon Dieu

Mon âme a soif de Dieu, le Dieu vivant :
Quand pourrai-je m’avancer, paraître face à Dieu ?    R/

      Je conduisais vers la maison de mon Dieu, la multitude en fête,
Parmi les cris de joie et les actions de grâce.   R/

Envoie ta lumière et ta vérité : qu’elles guident mes pas
Et me conduisent à ta montagne sainte, jusqu’en ta demeure.   R/

      J’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu, vers Dieu qui est toute ma joie ;

Je te rendrai grâce avec ma harpe, Dieu, mon Dieu !   R/

Un commentaire sur “Défi n°18 – Le Saint Chrême et la messe chrismale

  1. Ping : Des défis KT pour les enfants !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :