Dimanche de la Parole

En Belgique, ce jour consacré à la Parole de Dieu, et fêté depuis trois ans le premier dimanche de l’Avent, change de date. En effet, à l’issue du Jubilé de la Miséricorde en 2016, les évêques belges avaient donné corps au souhait du pape François exprimé dans sa lettre Misericordia et misera pour la clôture de l’année jubilaire.

« Il serait bon, écrivait-il, qu’un dimanche de l’année liturgique chaque communauté puisse renouveler son engagement à diffuser, faire connaître et approfondir l’Écriture Sainte : un dimanche entièrement consacré à la Parole de Dieu pour comprendre l’inépuisable richesse qui provient du dialogue permanent entre Dieu et son peuple. » (MM 7)

C’est ainsi que les évêques de notre pays ont choisi de privilégier particulièrement la Parole de Dieu le premier dimanche du temps liturgique de l’Avent. Ils n’ont pas été les seuls à vouloir honorer ce voeux du Pape. C’est ainsi qu’en réponse à des demandes qui lui sont parvenues du monde entier que le même jour soit fixé au niveau de toute l’Église pour vivre ce Dimanche de la Parole, le Pape a pris une décision. L’objectif est celui de la communion : les catholiques du monde entier fêteront désormais en même temps ce dimanche le 3e dimanche du temps ordinaire, au mois de janvier. Dans sa lettre apostolique Aperuit illis il a institué le Dimanche de la Parole de Dieu :

« J’établis donc que le IIIe Dimanche du Temps Ordinaire soit consacré à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu. » (AI 3)

Le Dimanche de la Parole s’inscrira expressément dans la Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens qui précède la fête de la conversion de Saint Paul du 25 janvier :

« Ce dimanche de la Parole de Dieu viendra ainsi se situer à un moment opportun de cette période de l’année, où nous sommes invités à renforcer les liens avec la communauté juive et à prier pour l’unité des chrétiens. Il ne s’agit pas d’une simple coïncidence temporelle : célébrer le Dimanche de la Parole de Dieu exprime une valeur œcuménique, parce que l’Écriture Sainte indique à ceux qui se mettent à l’écoute le chemin à suivre pour parvenir à une unité authentique et solide. » (AI 3)

Le Pape souhaite que les communautés vivent ce dimanche de manière solennelle en mettant en relief l’importance de la Bible dans la vie de chaque chrétien. À cette occasion, il a aussi un mot à l’adresse des catéchistes :

« Il est également souhaitable que les catéchistes, par le ministère dont ils sont revêtus, aident à faire grandir dans la foi, ressentant l’urgence de se renouveler à travers la familiarité et l’étude des Saintes Écritures, leur permettant de favoriser un vrai dialogue entre ceux qui les écoutent et la Parole de Dieu. » (AI 5)

Nous vous invitons à lire cette brève lettre qui nous convaincs de l’importance d’être familier du texte biblique, car il nourrit littéralement notre foi, elle unit les croyants, elle est une source incontournable pour la croissance de notre charité et de notre sainteté. Le journal La Croix a également publié un bref résumé de la lettre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :