Mardi gras et mercredi des cendres

La semaine prochaine, les chrétiens du monde entier entreront dans les quarante jours du Carême en célébrant le mercredi des cendres. La veille aura lieu le traditionnel mardi gras et dans les jours qui précèdent, plusieurs localités fêteront le carnaval. D’où viennent ces traditions? Sont-elles d’inspiration chrétienne? Voici quelques ressources qui pourront vous aider à répondre à ces questions:

Le mercredi des cendres, quant à lui, est parfois mystérieux et mal compris. Il n’est pas souvent abordé durant les rencontres de catéchèse ou bien un peu trop rapidement. Pourtant, le passage par cette célébration est riche de sens et fait entrer pleinement dans ce chemin de conversion qu’est le carême. Voici également quelques ressources qui vous aideront à donner du sens au mercredi des cendres.

  • Une vidéo de 3 minutes du Diocèse de Paris explique la symbolique des cendres.
  • Un historique et une réflexion autour des cendres par le site croire.la-croix.com. Un autre article du même site est disponible ici.
  • Un petit article qui part de la question d’enfant Pourquoi le prêtre nous applique-t-il des cendres sales sur le front le mercredi des Cendres?
  • Un article du site Aleteia: Les cendres : poids des fautes ou poussière de l’amour de Dieu ?
  • Un autre article du site Aleteia : Que signifient les paroles prononcées par le prêtre le Mercredi des cendres ?
  • Un commentaire des lectures du mercredi des cendres par Marie-Noëlle Thabut.

En guise de conclusion à cet article, nous vous proposons ce poème de Charles Singer, tiré de Signes d’aujourd’hui n°182 :

Je suis semblable aux cendres, Seigneur,
à ces poussières grises et mortes,
lorsque j’ouvre à la jalousie
qui refroidit mon amitié,
lorsque j’autorise la bouderie
à écarter le sourire de mes lèvres,
lorsque j’admets que la méchanceté
en moi dépose ses baves de saleté,
lorsque je permets à l’égoïsme
de gonfler en moi et de remplir
toute la place en mon cœur
jusqu’à m’empêcher
de penser aux autres,
lorsque je t’oublie, Seigneur,
et que je laisse s’éteindre
ma confiance en toi !

Je ne suis pas uniquement cendres, Seigneur !
Sous mes cendres, tu le sais, toi qui me connais,
dorment des braises attendant d’être ranimées.

Seigneur, allume mes braises pour qu’à nouveau brûle,
vive et joyeuse, la flamme de mon amour
pour toi et pour mon prochain !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :