La Chandeleur, bien plus que des crêpes

Depuis le Ve siècle, l’Église fête le 2 février la Présentation du Seigneur au Temple. L’antique fête païenne qui célébrait la lumière est devenue la célébration de Celui qui est la Lumière.

À l’Épiphanie, l’étoile lumineuse indiquait « l’endroit où se trouvait l’enfant » (Mt 2,9). Au moment de la présentation de Jésus, c’est la lumière intérieure qui illumine Syméon et Anne de sorte qu’ils reconnaissent dans le petit enfant le Messie annoncé par les prophètes. Ainsi, ils manifestent au peuple rassemblé au Temple que le Messie tant attendu est venu. Le prologue de l’évangile de Jean l’attestera : « Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde » (Jn 1,9). Jésus le dira lui-même : « Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. » (Jn 8,12). Au Temple, la manifestation de qui est vraiment Jésus est associée à l’annonce de sa souffrance : Syméon reconnaît en Jésus le serviteur souffrant décrit par le prophète Isaïe. Marie est associée à cette souffrance par la prophétie du glaive qui transpercera son coeur. Au pied de la croix, son coeur sera transpercé à la vue de son fils mourant. Au moment de la présentation elle offre son fils au Père, geste qui prophétise déjà la croix sur laquelle Jésus s’offrira entre les mains de son Père (Lc 23,46).

La fête du 2 février est également depuis 1997 la Journée de la Vie consacrée dans l’Église. En l’instituant, le pape Jean-Paul II, a rappelé : « La vie consacrée est une mémoire vivante du Fils appartenant totalement au Père, qui est vu, vécu et présenté comme unique Amour (c’est cela la virginité), comme unique richesse (c’est cela la pauvreté), comme unique réalisation (c’est cela l’obéissance). » Comme Jésus qui s’offre entièrement, dans toutes les dimensions de son humanité, ainsi les religieux et religieuses, depuis des siècles, sont poussés par l’Esprit à imiter cette offrande en se consacrant entièrement à Dieu et à l’édification de son Royaume. Réjouissons-nous de toutes ces vies offertes à Dieu et au service de nous tous, par la prière et par l’action.

Bonne fête aux consacré(e)s !

Pour parler de cette Fête avec les enfants, il y a une brève présentation de la Fête de la Présentation de Jésus au Temple sur le site Théobule avec deux propositions de bricolages.
Le journal La Croix a aussi préparé tout un dossier sur la Chandeleur.

Pour lire le commentaire de l’icône orthodoxe de la Présentation de Jésus au Temple cliquez ici : Sainte Rencontre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :