Défi n°15 – évangile du dimanche des Rameaux

La version pdf de ce défi est disponible ici.

Aujourd’hui, nous te proposons de nous arrêter sur l’évangile que tu aurais dû entendre à la messe d’aujourd’hui. D’habitude, lors de cette célébration, nous entendons l’évangile que nous te proposons ici et aussi celui de la Passion. Nous avons décidé de nous arrêter sur l’évangile de l’entrée de Jésus à Jérusalem. Tu retrouveras le récit de la Passion vendredi prochain.

Voici le texte. Pour te rappeler que c’est la Parole de Dieu, nous t’invitons à dire « Bonne nouvelle de Jésus-Christ selon saint Jean » en traçant une petite croix sur ton front (pour que Dieu t’aide à comprendre la Parole), sur ta bouche (pour que Dieu t’aide à dire les merveilles de sa Parole) et sur ton cœur (pour que Dieu t’aide à aimer encore plus).

Tu peux également découvrir le texte en vidéo ici (Théobule).


Jésus et ses disciples, approchant de Jérusalem, arrivèrent en vue de Bethphagé, sur les pentes du mont des Oliviers. Alors Jésus envoya deux disciples en leur disant : « Allez au village qui est en face de vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et son petit avec elle. Détachez-les et amenez-les-moi. Et si l’on vous dit quelque chose, vous répondrez : ‘Le Seigneur en a besoin’. Et aussitôt on les laissera partir. » Cela est arrivé pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète : Dites à la fille de Sion : Voici ton roi qui vient vers toi, plein de douceur, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d’une bête de somme.

Les disciples partirent et firent ce que Jésus leur avait ordonné. Ils amenèrent l’ânesse et son petit, disposèrent sur eux leurs manteaux, et Jésus s’assit dessus. Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Les foules qui marchaient devant Jésus et celles qui suivaient criaient : « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! » Comme Jésus entrait à Jérusalem, toute la ville fut en proie à l’agitation, et disait : « Qui est cet homme ? »  Et les foules répondaient : « C’est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée. »


Les mots compliqués de l’évangile :

Bepthphagé : c’est un petit village, situé près du mont des Oliviers, là où Jésus sera arrêté par les soldats, après avoir été trahi par Judas.

Prophète : un prophète est un messager de Dieu. Ici, l’évangile rappelle que le prophète Zacharie avait prononcé cette parole. Tu peux retrouver ces mots dans le livre de Zacharie, dans l’Ancien Testament

La fille de Sion : cette expression est utilisée à la place de « Jérusalem ». Le prophète s’adresse au peuple de Jérusalem.

Hosanna : mot hébreu qui signifie « sauve donc ! »

Fils de David : En appelant Jésus ainsi, la foule rappelle qu’il vient du grand roi de l’Ancien Testament.


Ce que la Parole nous dit de Dieu :

Cela fait trois ans que Jésus accompli sa mission. Il a aidé de nombreuses personnes, enseigné aux foules, guéri des malades… Il a ainsi annoncé que l’Amour de Dieu est avec nous. Ses actes et ses paroles ont été appréciés par certains et détestés par d’autres. Jésus le sait… Il monte à Jérusalem, prêt à donner sa vie.

Jésus se rend à Jérusalem pour la grande fête juive de la Pâque. Jésus est avant tout un juif, il suit les traditions de sa religion. La Pâque rappelle le repas pris en hâte avant la fuite d’Egypte.

Jésus entre à Jérusalem sur un âne. Il aurait pu demander un cheval (utilisé par les rois) mais il montre qu’il n’est pas un roi de pouvoir. Il est un roi des cœurs, des plus petits, de tous. Comme le roi Salomon (dans l’Ancien Testament) qui était entré à Jérusalem également sur un âne, pour montrer que sa mission vient bien de Dieu !

En le voyant passer, la foule l’acclame, les gens font une haie d’honneur. Tous manifestent leur attachement à Jésus et leurs espoirs. Ils sont touchés par cet homme rempli d’amour, qui a aidé tant de monde et est allé à la rencontre de tous.

Le jour des Rameaux, nous nous souvenons du bel accueil que la foule a réservé à Jésus. Nous venons à l’église avec des rameaux verts… et nous chantons notre joie ! Ces rameaux sont pour nous le signe que Dieu passe sans fin dans nos existences… Que nous pouvons l’accueillir tous les jours de notre vie… et que nous pouvons malheureusement, l’oublier facilement.

Le dimanche des rameaux est le dimanche qui inaugure la Semaine Sainte (semaine qui se termine à Pâques).

Durant cette semaine sainte, nous t’invitons à partager des temps de célébrations en famille. Pour t’y aider, voici une proposition transmise par notre évêque, Mgr Hudsyn :


Et toi dans ta vie ?

  • Qu’est-ce qui te frappe dans cet évangile ?
  • Que ferais-tu si tu devais toi aussi acclamer Jésus ? Qu’est-ce que tu crierais ?
  • Est-ce que tu serais prêt à mettre ton vêtement par terre ?

Si tu le veux, tu peux prendre une feuille et dessiner un vêtement. Indiques-y les réponses aux questions.


Place au défi !

  • Raconter avec tes mots ce que tu retiens de l’évangile.
  • Dessiner l’évangile
  • Faire le petit jeu ici.
  • Dessiner un rameau à 8 feuilles. Sur chaque feuille, écrire une bonne intention. Ces intentions seront à réaliser chaque jour de la semaine sainte (du dimanche des rameaux au dimanche de Pâques). Colorier, découper autour de l’ovale, puis coller sur un carton au dos duquel on collera un tuteur (ou pique à brochettes en bois). Un exemple de dessin se trouve ici et une réalisation ici.
  • Réaliser un des bricolages proposés par idée-Caté ici.
  • Participer à l’opération Hosanna : créer une banderole avec un rameau et l’afficher à ta fenêtre !

Terminons par une prière :

Seigneur, aujourd’hui commence la Semaine Sainte.
Je ne veux pas que cette semaine ressemble à n’importe quelle autre semaine de l’année.
Je ne veux pas demeurer indifférent aux mystères de ta passion et de ta mort.

Seigneur, je veux être là avec la foule pour te louer et pour te glorifier.
Je ne veux pas être seulement un spectateur.
Tu es vraiment le Roi qui vient au nom du Seigneur !

Aujourd’hui, dimanche des Rameaux, tu entres triomphalement à Jérusalem,
accompagné des acclamations de la foule.
Tu mérites ma louange pour toutes les grandes choses que tu as faites et que tu fais encore.
Tu mérites ma reconnaissance éternelle pour tout ce que tu as fait pour moi.

Seigneur, montre-moi ta gloire !
Que je te loue comme le peuple l’a fait en ce premier dimanche des Rameaux.
Accorde-moi ta grâce, que je chante sans cesse tes louanges
non seulement par mes mots mais également par mes actions.

Source : eglise.catholique.fr

3 commentaires sur “Défi n°15 – évangile du dimanche des Rameaux

  1. Ping : Des défis KT pour les enfants !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :